BREAKING NEWS: ICC Appeals Chamber authorises the opening of an investigation in Afghanistan.

SUBSCRIBE on Youtube:

Today, 5 March 2020, the Appeals Chamber of the International Criminal Court (‘ICC’ or ‘Court’) decided unanimously to authorise the Prosecutor to commence an investigation into alleged crimes under the jurisdiction of the Court in relation to the situation in the Islamic Republic of Afghanistan. The Appeals Chamber’s judgment amended the decision of Pre-Trial Chamber II of 12 April 2019, which had rejected the Prosecutor’s request for authorisation of an investigation of 20 November 2017 and had found that the commencement of an investigation would not be in the interests of justice. The Prosecutor had filed an appeal against that decision. Judge Piotr Hofmański, the presiding judge in this appeal, read a summary of the Appeals Chamber’s judgment in open court.

Having considered the Prosecutor’s grounds of appeal against the Pre-Trial Chamber’s decision, as well as the observations and submissions of the Islamic Republic of Afghanistan, representatives of victims and other participants, the Appeals Chamber found that the Pre-Trial Chamber erred in considering the ‘interests of justice factor’ when examining the Prosecutor’s request for authorisation to open an investigation. In the Appeals Chamber’s view, the Pre-Trial Chamber should have addressed only whether there was a reasonable factual basis for the Prosecutor to proceed with an investigation, in the sense of whether crimes have been committed, and whether the potential case(s) arising from such investigation would appear to fall within the Court’s jurisdiction. Noting that the Pre-Trial Chamber’s decision contained all the necessary factual findings and had confirmed that there is a reasonable basis to consider that crimes within the ICC jurisdiction have been committed in Afghanistan, the Appeals Chamber decided to authorise the opening of an investigation itself, rather than to send the matter back to the Pre-Trial Chamber for a new decision.

The Appeals Chamber found that the Prosecutor is authorised to investigate, within the parameters identified in the Prosecutor’s request of 20 November 2017, the crimes alleged to have been committed on the territory of Afghanistan since 1 May 2003, as well as other alleged crimes that have a nexus to the armed conflict in Afghanistan and are sufficiently linked to the situation in Afghanistan and were committed on the territory of other States Parties to the Rome Statute since 1 July 2002.  

Judge Ibáñez Carranza filed a separate opinion on the interpretation of article 15 and its relationship with article 53 of the Rome Statute.

Judgment on the appeal against the decision on the authorisation of an investigation into the situation in the Islamic Republic of Afghanistan

Separate opinion of Judge Luz del Carmen Ibáñez Carranza

Audio-visual materials:

·         YouTube (for viewing): English; French

·         Video MPEG-4 (for download): English; French

·         Audio MPEG-3 (for download): English; French

For more information, see: https://www.icc-cpi.int/afghanistan


For further information, please contact Fadi El Abdallah, Spokesperson and Head of Public Affairs Unit, International Criminal Court, by telephone at: +31 (0)70 515-9152 or +31 (0)6 46448938 or by e-mail at: fadi.el-abdallah@icc-cpi.int

You can also follow the Court’s activities on TwitterFacebookTumblrYouTube, Instagram and Flickr


Communiqué de presse : 05.03.2020

Afghanistan : La Chambre d’appel de la CPI autorise l’ouverture d’une enquête

Les juges de la Chambre d’appel (de gauche à droite) la juge Solomy Balungi Bossa, le juge Howard Morrison, le juge président Piotr Hofmański, la juge Luz del Carmen Ibáñez Carranza, et la juge Kimberly Prost au siège de la Cour pénale internationale à La Haye, Pays-Bas, le 5 mars 2020. © ICC-CPI

Aujourd’hui, le 5 mars 2020, la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « Cour ») a décidé à l’unanimité d’autoriser le Procureur d’ouvrir une enquête pour des crimes présumés relevant de la compétence de la CPI en lien avec la situation en République islamique d’Afghanistan. La Chambre d’appel a, dans son arrêt, amendé la décision de la Chambre préliminaire II de la CPI du 12 avril 2019 qui avait rejeté la demande du Procureur et avait conclu que l’ouverture d’une enquête ne servirait pas les intérêts de la justice. Le Procureur a interjeté appel contre cette décision. Monsieur le juge président dans cet appel, Piotr Hofmański, a lu un résumé de l’arrêt en audience publique.

Après examen des moyens d’appel du Procureur contre la décision de la Chambre préliminaire, ainsi que des observations et arguments de la République islamique d’Afghanistan, des représentants des victimes et d’autres participants, la Chambre d’appel a conclu que la Chambre préliminaire avait commis une erreur en prenant en considération le facteur des « intérêts de la justice » dans son examen de la demande d’autorisation d’ouvrir une enquête. De l’avis de la Chambre d’appel, la Chambre préliminaire aurait dû s’en tenir à seulement examiner s’il y avait une base factuelle raisonnable permettant au Procureur d’ouvrir une enquête, c’est-à-dire, si des crimes ont été commis et si de cette enquête il y avait une ou plusieurs affaire(s) potentielle(s) qui pourraient relever de la compétence de la CPI. Notant que la décision de la Chambre préliminaire contenait toutes les conclusions nécessaires concernant l’analyse de la base factuelle raisonnable et qu’elle avait conclu que des crimes relevant de la compétence de la CPI auraient été commis en Afghanistan, la Chambre d’appel a décidé d’autoriser l’ouverture d’une enquête de son propre chef plutôt que de renvoyer l’affaire devant la Chambre préliminaire pour une nouvelle décision.

La Chambre d’appel a décidé que Mme le Procureur est autorisée d’enquêter, selon les paramètres identifiés dans sa requête, sur les crimes présumés commis sur le territoire de la République islamique d’Afghanistan depuis le 1er mai 2003 ainsi que sur d’autres crimes présumés qui ont un lien avec le conflit armé en Afghanistan et sont suffisamment liés à la situation en Afghanistan et ont été commis sur le territoire d’autres États parties au Statut depuis le 1er juillet 2002.

Madame la juge Ibáñez Carranza joint à cet arrêt une opinion séparée concernant l’interprétation de l’article 15 du Statut de Rome en relation avec l’article 53 du Statut de Rome.

Judgment on the appeal against the decision on the authorisation of an investigation into the situation in the Islamic Republic of Afghanistan

Separate opinion of Judge Luz del Carmen Ibáñez Carranza

Documents audiovisuels:

·         YouTube (pour visionnage) : anglais ;français

·         Vidéo MPEG-4 (pour téléchargement): anglais; français

·         Audio MPEG-3 (pour téléchargement): anglais; français

Plus d’informations ici : https://www.icc-cpi.int/afghanistan?ln=fr


Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Fadi El Abdallah, Porte-parole et Chef de l’Unité des affaires publiques, Cour pénale internationale, au +31 (0)70 515-9152 ou +31 (0)6 46448938 ou à l’adresse fadi.el-abdallah@icc-cpi.int.

Les activités de la CPI peuvent également être suivies sur TwitterFacebookTumblrYouTube, Instagram et Flickr