ICC: 17th Assembly of States Parties opens in The Hague

The seventeenth session of the Assembly of States Parties (ASP) to the Rome Statute of the International Criminal Court (ICC) opened today at the World Forum Convention Center in The Hague, The Netherlands. From 5 to 12 December 2018, States Parties to the Rome Statute, the Court’s founding treaty, observer States, invited States, international and regional organizations and representatives from civil society will discuss key challenges facing the Statute, as it is turning 20 this year. States Parties will also make important decisions and adopt resolutions on key issues pertaining to the functioning of the Court and the Trust Fund for Victims, including in relation to their respective budgets, and on cooperation.

“At this landmark anniversary that naturally leads us to introspection, review and reflection, we must move beyond making aspirational, grandiose statements in international fora such as this one, beyond adopting resolutions and declarations, to more concrete action”, said H.E. O-Gon Kwon, President of the Assembly of States Parties. “The Court is indeed moving forward, but it can successfully do so only with the support of this family, the Rome Statute family. The time for action is now. ”

Addressing the Assembly for the first time as ICC President, Judge Chile Eboe-Osuji called for continued support: “it is right and necessary for States Parties acting alone and collectively to defend the Court at all times. In doing so, they create the space the Court needs to operate with independence.” Noting the incalculable cost of atrocities that cause immense devastation and pain that can last for generations, and that “at $1.7 trillion, the world’s annual military spending is roughly ten thousand times larger than the budget of the ICC”, President Eboe-Osuji also emphasised that “investment in justice, such as is administered in this Court, is an investment in the peaceful and stable future we want for our shared humanity.”

ICC Prosecutor Fatou Bensouda provided an overview of the activities of her Office in the past year, from further ‘institutional’ enhancements to preliminary examinations, investigations and prosecutions, highlighting successes and challenges faced.  Notwithstanding these inherent challenges, the Prosecutor reaffirmed her principled and unyielding commitment and that of her Office to advance the independent and impartial mandate of the Office of the Prosecutor under the Rome Statute. “Together with my dedicated staff, we have been consistently focused on our mission: the effective investigation and prosecution of the Rome Statute crimes so as to fight impunity and contribute to the prevention of such crimes, with the hopes of ultimately responding to the suffering of victims and affected communities”, she stated. “We will continue to do so with unshaken resolve, commitment and utmost integrity, undeterred in the face of formidable challenges”, the Prosecutor added.

H.E. Mr. Motoo Noguchi, the departing Board Chair of the Trust Fund for Victims, stated: “First, the importance of assistance mandate [of the Fund] remains unchanged even if the reparations mandate has started in full operation. Second, it is important to make the reparations proceedings simple and fast so that the reparations proceedings won’t be a physical and mental burden for victims or unnecessarily raise their expectations.”

 The ICC, governed by the Rome Statute, is the world’s first permanent, treaty-based, international criminal court established to help end impunity for the perpetrators of the most serious crimes of concern to the international community, namely crimes against humanity, war crimes, genocide, and the crime of aggression. In accordance with article 112 of the Rome Statute, the Assembly is the management oversight and legislative body of the ICC. It is composed of representatives of the States that have ratified and acceded to the Rome Statute.

 Statement by H.E. O-Gon Kwon, President of the Assembly of States Parties at the opening of the 17th Session of the Assembly of States Parties  

Statement by the ICC President Chile Eboe-Osuji at the opening of the 17th Session of the Assembly of States Parties 

Statement by the ICC Prosecutor Fatou Bensouda at the opening of the 17th Session of the Assembly of States Parties

Report of the Board of Directors of the Trust Fund for Victims to the 17th ASP, delivered by the Chair of the Board of Directors of the Trust Fund for Victim Motoo Noguchi

Report on the Activities of the International Criminal Court: English | Français |Espa ñol |  عربي

For further information, please contact Fadi El Abdallah, Spokesperson and Head of Public Affairs Unit, International Criminal Court, by telephone at: +31 (0)70 515-9152 or +31 (0)6 46448938 or by e-mail at: fadi.el-abdallah@icc-cpi.int

You can also follow the Court’s activities on TwitterFacebookTumblrYouTube, Instagram and Flickr

 

 

Communiqué de presse : 05.12.2018

 La 17ème Assemblée des États Parties s’ouvre à La Haye

La dix-septième session de l’Assemblée des États Parties (AEP) au Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI) s’est ouverte aujourd’hui au World Forum Convention Center à La Haye, aux Pays-Bas. Du 5 au 12 décembre 2018, les États parties au Statut de Rome, le traité fondateur de la Cour, des États observateurs, des États invités, des organisations internationales et régionales ainsi que des représentants de la société civile débattront des principaux défis auxquels le Statut fait face, alors qu’il fête ses 20 ans cette année. Les États parties prendront également des décisions importantes et adopteront des résolutions sur des questions essentielles relatives au fonctionnement de la Cour et du Fonds au profit des victimes, notamment concernant leurs budgets respectifs et la coopération.

« À l’occasion de cet anniversaire marquant qui nous mène naturellement à l’introspection, à l’examen et à la réflexion, nous devons aller au-delà des déclarations ambitieuses et grandioses devant des enceintes internationales telles que celle-ci, au-delà de l’adoption de résolutions et de déclarations, pour mener des actions plus concrètes », a déclaré S.E. O-Gon Kwon, Président de l’Assemblée des États Parties. « La Cour va effectivement de l’avant, mais elle ne peut y parvenir qu’avec le soutien de cette famille, la famille du Statut de Rome. Il est désormais temps d’agir ».

S’adressant pour la première fois à l’Assemblée en tant que Président de la CPI, M. le juge Chile Eboe-Osuji a appelé à un soutien continu : « Il est juste et nécessaire que les États parties agissant seuls et collectivement défendent la Cour à tout moment. Ce faisant, ils créent l’espace dont la Cour a besoin pour fonctionner en toute indépendance ». Notant le coût incalculable des atrocités causant d’immenses dégâts et souffrances pouvant durer de génération en génération, le Président a souligné que « les dépenses militaires mondiales annuelles d’1,7 billion de dollars sont environ dix mille fois supérieures au budget de la CPI ». « Investir dans la justice, tel qu’administrée par cette Cour, c’est investir en faveur d’un avenir pacifique et stable que nous voulons pour notre humanité commune », a- t-il ajouté.

Le Procureur de la CPI Fatou Bensouda a présenté un aperçu des activités de son Bureau au cours de l’année écoulée, des améliorations « institutionnelles » supplémentaires, aux examens préliminaires, enquêtes et poursuites, tout en soulignant les succès et les défis rencontrés. En dépit de ces difficultés inhérentes, le Procureur a réaffirmé son engagement ferme et de principe ainsi que celui de son Bureau à promouvoir le mandat indépendant et impartial du Bureau du Procureur en vertu du Statut de Rome. « Avec mes  dévoués collaborateurs, nous nous sommes toujours concentrés sur notre mission : mener des enquêtes et poursuivre efficacement les auteurs de crimes du Statut de Rome, afin de lutter contre l’impunité et de contribuer à la prévention de tels crimes, dans l’espoir de répondre aux souffrances des victimes et communautés affectées », a-t-elle déclaré. « Nous continuerons à le faire avec une détermination, un engagement et une intégrité sans faille, sans nous laisser décourager par des défis redoutables », a ajouté le Procureur.

S.E. M. Motoo Noguchi, Président sortant du Conseil de direction du Fonds au profit des victimes, a déclaré : « Premièrement, l’importance du mandat d’assistance [du Fonds] reste inchangée, même si le mandat de réparations a commencé à fonctionner pleinement. Deuxièmement, il est important de rendre la procédure de réparation simple et rapide afin que celle-ci ne représente pas un fardeau physique et mental pour les victimes ni n’élève inutilement leurs attentes ».

 La CPI, régie par le Statut de Rome, est la première juridiction pénale internationale permanente établie en vertu d’un traité en vue d’aider à mettre fin à l’impunité des auteurs des crimes les plus graves touchants la communauté internationale, à savoir les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre, le génocide et le crime d’agression. Conformément à l’article 112 du Statut de Rome, l’Assemblée est l’organe législatif et de contrôle de la CPI. Il est composé des représentants des États qui ont ratifié le Statut de Rome et y ont adhéré.

 Déclaration de S.E. O-Gon Kwon, Président de l’Assemblée des États Parties à l’ouverture de la 17ème session de l’Assemblée des États Parties (anglais)

Déclaration du Président de la CPI le juge Chile Eboe-Osuji à l’ouverture de la 17ème session de l’Assemblée des États parties  (anglais)

Déclaration du Procureur de la CPI Fatou Bensouda à l’ouverture de la 17ème session de l’Assemblée des États parties (anglais)

Rapport du Conseil d’administration du Fonds au profit des victimes de la 17ème AEP, présenté par le Président du Conseil de direction du FPV Motoo Noguchi (anglais)

Rapport sur les activités de la Cour pénale internationale: Français| English | Espa ñol | عربي

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Fadi El Abdallah, Porte-parole et Chef de l’Unité des affaires publiques, Cour pénale internationale, au +31 (0)70 515-9152 ou +31 (0)6 46448938 ou à l’adresse fadi.el-abdallah@icc-cpi.int

 

Les activités de la CPI peuvent également être suivies sur TwitterFacebookTumblrYouTube, Instagram et Flickr

Related Post