Laurent Gbagbo and Charles Blé Goudé verdict: Statement of the ICC Prosecutor Fatou Bensouda

Watch Animation on Youtube Free:

In a decision this morning, two of the three Judges of Trial Chamber I of the Court in the case against Messrs Laurent Gbagbo and Charles Blé Goudé, decided to acquit them of crimes against humanity we allege they committed based on the evidence my Office collected through its independent and objective investigations. The Judges have made their decision. The Prosecution has the right to appeal this decision.

This situation involved allegations of serious crimes under the Rome Statute committed in the Côte d’Ivoire.

We will be carefully analysing the written decision of the Trial Chamber I and its reasons when they become available and assess the appropriate next steps.

The release of Messrs Gbagbo and Blé Goudé has been suspended until tomorrow morning when the Prosecution intends to make submissions on the matter before the Trial Chamber I of the Court.  

I should also add that our investigations in the Côte d’Ivoire continue. We remain committed to our mandate under the Rome Statute and will continue to honour it. As we do, my Office is vigorously dedicated to doing its part, with the plight of the victims in Côte d’Ivoire foremost and always on our minds.

The Office of the Prosecutor of the ICC conducts independent and impartial preliminary examinations, investigations and prosecutions of the crime of genocide, crimes against humanity, war crimes and aggression. Since 2003, the Office has been conducting investigations in multiple situations within the ICC’s jurisdiction, namely in Uganda; the Democratic Republic of the Congo; Darfur, Sudan; the Central African Republic (two distinct situations); Kenya; Libya; Côte d’Ivoire; Mali; Georgia and Burundi. Pre-Trial Chamber II is seized of the Prosecutor’s request for authorisation to commence an investigation into the situation in the Islamic Republic of Afghanistan. The Office is also conducting preliminary examinations relating to the situations in Bangladesh/Myanmar; Colombia; Guinea; Iraq/UK; Palestine; the Philippines; Nigeria; Ukraine, and Venezuela.

Source: Office of the Prosecutor | OTPNewsDesk@icc-cpi.int

Déclaration: 15. 01.2019

Déclaration du Procureur de la CPI, Fatou Bensouda, suite à la décision rendue ce jour par les juges de la Chambre de première instance I, dans l’affaire contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

Audio (MPEG-3) à télécharger

Dans une décision rendue oralement ce matin, deux des trois juges de la Chambre de première instance I de la Cour dans l’affaire contre Messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont décidé de les acquitter des crimes contre l’humanité qu’ils auraient, selon nous, commis sur la base des éléments à charge collectés dans une enquête menée en toute indépendance et objectivité. Les juges ont rendu leur décision. L’Accusation a le droit d’interjeter appel de cette décision.

Il était question d’allégations de crimes graves commis en Côte d’Ivoire et visés au Statut de Rome.

Nous allons examiner attentivement la décision écrite de la Chambre de première instance I et ses motifs dès qu’ils seront disponibles et nous allons déterminer la marche à suivre.

La remise en liberté de Messieurs Gbagbo et Blé Goudé a été suspendue jusqu’à demain matin, lorsque l’Accusation entend présenter ses observations sur la question devant la Chambre de première instance I de la Cour.

Je tiens à ajouter que nos enquêtes se poursuivent en Côte d’Ivoire. Nous restons déterminés à nous acquitter de notre mandat en vertu du Statut de Rome. Ce faisant, mon Bureau est résolument déterminé à remplir son rôle, en gardant avant tout et toujours à l’esprit le sort des victimes dans ce pays.

Le Bureau du Procureur de la CPI mène des examens préliminaires, des enquêtes et des poursuites à propos du crime de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et du crime d’agression, en toute impartialité et en toute indépendance. Depuis 2003, le Bureau enquête sur plusieurs situations relevant de la compétence de la CPI, notamment au Burundi, en Côte d’Ivoire, au Darfour (Soudan), en Géorgie, au Kenya, en Libye, au Mali, en Ouganda, en République centrafricaine (deux situations distinctes) et en République démocratique du Congo. La Chambre préliminaire II de la Cour est saisie de la demande d’autorisation d’ouvrir une enquête sur la situation en République islamique d’Afghanistan déposée par le Procureur. Le Bureau conduit également des examens préliminaires à propos des situations au Bangladesh/Birmanie, en Colombie, en Guinée, en Iraq/Royaume-Uni, au Nigéria, en Palestine, aux Philippines, en Ukraine et au Venezuela.

Source: Bureau du Procureur | OTPNewsDesk@icc-cpi.int